Nous avons créé un 8ème continent, composé uniquement de plastiques.

Salut à tous,

On se retrouve aujourd’hui pour un article pas très marrant.

L’utilisation du plastique à outrance dans notre mode de vie a créé des difficultés pour notre jolie Planète, qui n’arrive pas à digérer tout ce matériel. Des bouteilles d’eau au couvert en plastique, en passant par les pailles, le plastique est partout et surtout, utilisé qu’une seule fois.
Dérivé du pétrole, chaque produit en plastique nécessite une énorme consommation d’énergie pour être produit et ne se bio-dégrade qu’après des centaines d’années.

En 2012, Le Monde publiait cet article sur le « 7ème continent » (qui est maintenant le 8ème). En effet, au nord du Pacifique, sous l’effet des différents courants, les déchets plastiques se sont regroupés au point de former une sorte de plaque. Cependant, c’est encore pire que ce qu’on pourrait penser : ce ne sont pas des déchets « entiers » que l’on retrouve dans cet plaque mais des millions de macro-déchets, quasi-invisibles à l’œil nu.

On retrouve aussi ces plaques de plastiques dans 4 autres endroits sur la Planète, toujours dû aux courants marins qui se retrouvent dans cette zone en formant comme un vortex d’aspiration. Le plastique est alors prisonnier de cet endroit.

D’immenses plaques de déchets flottent aux quatre coins du Monde.

Les déchets qui peuplent les océans proviennent à 80 % des terres, portés par le vent ou les rivières. Jusqu’alors, les débris flottants étaient détruits par les micro-organismes, mais cela n’est plus le cas avec l’arrivée des plastiques, essentiellement du polyéthylène, du polypropylène et du PET, qui constituent 90 % des déchets maritimes. Or, ces quantités ne cessent d’augmenter. On estime que 300 millions de tonnes de plastique sont produites chaque année dans le Monde, dont près de 10 % finissent dans les océans. (Source : Le Monde)

Quel impact sur la faune et la flore?

Par l’effet de la lumière du soleil, le plastique se fractionne en particules microscopiques (de l’ordre de 300 micromètres) qui contaminent le sol et l’eau. De ce fait, ils apparaissent dans la chaîne alimentaire. Les animaux marins les ingèrent et les polluants persistants se retrouvent, en bout de chaîne, dans nos assiettes.

Toutes les espèces marines ou presque contiennent du plastique.

Ainsi toute la chaîne alimentaire est affectée puisque les plus petits morceaux sont ingérés par des oiseaux, de petits poissons qui seront à leur tour mangés par de plus gros… Ainsi, Greenpeace estime qu’à l’échelle de la Terre, environ 1 million d’oiseaux et 100 000 mammifères marins meurent chaque année de l’ingestion de plastiques. Il faut savoir qu’une particule de plastique dégradée par le soleil mesure en général la taille d’un confetti, ce qui amènent les poissons à confondre avec du plancton qui fait une taille similaire. (La majorité d’entre eux, fragmentés par le séjour dans l’eau, mesurent moins d’un centimètre et pèsent moins de 15 grammes.)

On pourrait penser avec tout ce que vous avez lu que nous n’avons pas de moyens d’agir et pourtant. Comme vous l’avez lu, la majorité des déchets viennent de la Terre avant de se perdre en mer. Et c’est là que nous pouvons agir tous les jours en réduisant nos déchets au quotidien. Ne paniquez pas, de nouveaux articles arrivent dans le but de vous montrer qu’on peut facilement réduire le plastique dans notre vie et que ça demande juste de réaliser des ajustements !

Je vous embrasse,

Pour aller plus loin :
Un article du Monde « Les plastiques, des déchets néfastes pour les écosystèmes », 2015

 

Publicités

3 réflexions sur “Nous avons créé un 8ème continent, composé uniquement de plastiques.

Laissez vos impressions !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s